Bonjour et bienvenue sur le forum de la guilde Angelle :) Index du Forum

Bonjour et bienvenue sur le forum de la guilde Angelle :)
Ce forum est dédié à la guilde Angelle de Canaan pour faciliter la cohésion de notre alliance.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Créativité
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bonjour et bienvenue sur le forum de la guilde Angelle :) Index du Forum -> Flood -> Créativité
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Glyfos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2010
Messages: 259
Localisation: Cagnes sur me

MessagePosté le: Sam 1 Jan - 01:16 (2011)    Sujet du message: Créativité Répondre en citant

<<Et les quatre aventuriers se remirent en chemin.


Ils marchèrent, marchèrent, marchèrent et prirent d'innombrables virages mais ils n'arrivaient jamais à destination.
Au bout d'un certain moment, l'archer et le mage qui discutaient ensemble, se retournèrent pour regarder ce que faisaient le prêtre et le guerrier mais ils ne virent personne. Ils appelèrent leur compagnons mais personne ne leur répondit...
-Si c'était encore Gliphos qui était plus là je me demanderais où il serait encore passé mais là Gliphos était avec lui et il n'est pas sans cervelle ils ont dus rechercher l'autre noob de leur coté pour aller plus vite...Du moins je l'espère dit l'archer.
-Bof ne t'en fais pas pour eux, ils sauront se débrouiller...Le rassura le mage.
-Ouais t'as raison. Bon allez on continue.


Et ils reprirent leur longue marche qui ne donnait aucun résultat.


Au bout d'un moment, le chemin se séparant en deux autres chemins aux sens opposés.
Au bout de ces chemins se trouvaient des monstre...Mais pas n'importe lesquels: au bout du chemin de gauche se trouvaient des ennemis invulnérables à la magie et au bout de l'autre chemin, se trouvaient des ennemis insensibles aux attaques physiques.
L'archer et le mage échangèrent un regard et partirent immédiatement à l'assaut des ennemis, l'archer prenant le chemin de gauche et le mage, celui de droite.
Glyfos était encore en train de trucider ses adversaires quand il entendit le mage lui hurler:
-Glyfos! Ramènes-toi ils sont là!!!!!
-Hein?? Mais de quoi tu parles???Lui répondit l'archer, dubitatif.
Mais c'était trop tard, le mage venait de prendre un virage et il n'était plus à portée de voix.
Il finit rapidement de tuer les ennemis restants et accouru là ou son ami avait tourné et il se retrouva face à un cul de sac sans âme qui vive.
C'est à ce moment que l'archer commença sérieusement à s'inquiéter...


Il décida de rapidement retrouver ses quatre compagnons et de sortir au plus vite de ce maudit labyrinthe.


Malheureusement, il faisait face à un léger problême: le mage a disparu en emportant la carte avec lui...
Puisqu'il n'avait aucune autre solution en tête, il marcha e espérant tomber sur ses amis.


Au bout de quelque minutes à peine, il arriva dans une grande salle avec au fond, une soorte de tunnel d'où émanait une lumière.


Il traversa ce tunnel et à son arrivé, il vit...


A suivre...>>


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 1 Jan - 01:16 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dreamers
Membres de la guilde :D

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2010
Messages: 62
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 1 Jan - 13:56 (2011)    Sujet du message: Créativité Répondre en citant

J'attends la  fin de ton histoire avec impatience.........

                                                                             Enfin histoire de pouvoir mettre des morceaux de mes mondes et pas que tu m'accuses de saccager ton histoire ^^'


Revenir en haut
Glyfos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2010
Messages: 259
Localisation: Cagnes sur me

MessagePosté le: Sam 1 Jan - 20:02 (2011)    Sujet du message: Créativité Répondre en citant

J'adore je l'arrete en pleine phrase^^ je vais vous laisser patiente un peu Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Revenir en haut
flashlagore
Membres de la guilde :D

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2010
Messages: 5
Localisation: france

MessagePosté le: Sam 1 Jan - 20:14 (2011)    Sujet du message: Créativité Répondre en citant

moi cuiciniere c mon metier en irl

Revenir en haut
MSN
flashlagore
Membres de la guilde :D

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2010
Messages: 5
Localisation: france

MessagePosté le: Sam 1 Jan - 20:14 (2011)    Sujet du message: Créativité Répondre en citant

Very Happy Smile

Revenir en haut
MSN
Glyfos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2010
Messages: 259
Localisation: Cagnes sur me

MessagePosté le: Sam 1 Jan - 20:21 (2011)    Sujet du message: Créativité Répondre en citant

A ouai? alors c'est sympa???(mais tu as quel age??^^)

Revenir en haut
Dreamers
Membres de la guilde :D

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2010
Messages: 62
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 1 Jan - 20:23 (2011)    Sujet du message: Créativité Répondre en citant

Bon bah pour faire patienter tout le monde je vais mettre un extrait d'une des nombreuses histoire que j'ai en cours alors.... mais vraiment parce que j'ai pas le choix lol

Ce n'est qu'un extrait et j'ai encore des retouche a faire sur pas mal de truc mais bon vous aurez un aperçu d'un de mes mondes a moi ^^'

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } -->
* * *  

  
La peur. Une jeune femme halfine courrait sans se retournait à travers la jungle. Sa célérité était surprenante. Sur son dos un enfant brayer. Il était solidement harnaché sur le dos de la femme pour ne pas être perdu dans cette course effrénée. Elle ignorait les cris du bambin, se concentrant sur sa fuite. Dans cette végétation un faux pas aurait pus s'avérer mortelle. L'exercice s'avérait d'autant plus dur que des larmes brouillaient sa vision. Néanmoins rien n'aurait sût l'arrêter. Elle luttait pour sa vie mais plus encore celle de l'enfant.  
D'un bond sauta sur l'un des arbres au-dessus d'elle. Continuait sa route de branches en branches s'avèrerait plus sûr. Les fourrés étaient traîtres et dans cette parti de la jungle les sables mouvant étaient nombreux. A bout de souffle elle s'arrêta. Devant elle se tenait un profond ravin. L'autre rive était trop loin pour espérait la rejoindre. Il lui fallait trouver une autre issu et vite ! Affolé elle tournait la tête en tout sens. Les larmes coulèrent de plus belle. Elle se sentait acculé. Elle arrivait à discerner les torches de ses poursuivants ! Ils étaient bien trop près. Maudit soit les hommes ! Il n'y avait aucune échappatoire. Il ne restait plus qu'une chose à faire.  

  
La jeune mère n'était pas une combattante. Elle était née dans une tribut pacifiste qui commercer de temps à autre avec certaines communautés humaines voisines de leur jungle. Ils avaient refusé de céder à la rage. De se laisser aller à la furie qui donnait une si mauvaise image d'eux au peuplade alentour. Il avait atteint un contrôle hors du commun pour leur espèce.  
Ils ne perdirent pas pour autant touts les atouts de leur race. Ils gardèrent une célérité, une habilité, et une force hors du norme, néanmoins rien de comparable à ce que leur pouvoir leurs aurait permis s'ils avaient laissé libre court à la bête tapis en eux. Leur maîtrise leur avaient aussi donné une plus longue longévité. Mais se soir ils étaient tous morts. Tous sauf une jeune mère et son petit. Des braconniers avaient pénétré le village tué les anciens, les enfants, les femmes et les hommes faisant peut de prisonnier. Les halfines avaient peut résister armé le plus souvent du bout de bois, du balais, ou de la branche qui était à porté de mains. Ils n'avaient pu rivalisé au armes a feu de leur agresseurs. Ils avaient était pris par surprise, le village avaient était encerclé par un mur de feu. Les hommes en surnombre ne leur avaient laissé aucune chance.  
Seul une femme avait échappé au massacre. Parti à la rivière avec son petit elle avait été alerté par le feu. Affolé, elle s'était empresser de revenir au village. Jamais elle ne se serait attendu à la scène qui s'y déroulait. Elle avait retenue un gémissement d'impuissance et la nausée qui l'accompagnait. Elle voulait fuir mais la force lui manquait. Elle était en état de choc. Elle aurait pu rester la est, peut-être même échapper au massacre sans bouger. En restant dissimuler dans le fourré si les dieux n'en avaient pas décidé autrement. Devant elle un nouveau drame se jouait.   
Au centre de se tableau, un nouvel acte dramatique commença. Un jeune halfine qui lui tournait le dos était encerclé par deux braconniers. Ceux-ci plus joueur avaient rengainé leur fusil pour s'amuser un peu. Dans leur main ils tenaient une machette. L'halfine quand a lui s'agrippait désespérément à une branche morte. Il aurait pris une brindille qu'il n'aurait pas eut l'air plus démunie face au deux hommes. Celui dans son dos fit un pas en avant. Averti par son ouï plus fine que celle des homme il se retourna pour faire face à son assaillant  
La jeune femme ne put retenir le hurlement de désespoir qui l'avait assailli. L'homme en laissa tombé son bout de bois avant de sentir une douleur froide dans son dos. Il s'agissait de son compagnon... Elle venait d'assister au meurtre du père de son enfant. Depuis lors les larmes n'avaient plus cesser de couler. Son cris avait réveillé en sursaut l'enfant dans son dos, des lors il ne pût s'empêcher de pleurer. Les deux braconniers alerté de leurs présences avaient alerté leurs camarades. Ils en avaient déjà fini avec le village de toute manière. Et rien n'aurait sût plus les satisfaire que l'idée d'une nouvelle chasse.  

  
Ils seraient bientôt là. Elle espérait bénéficier de l'effet de surprise et chercha à contenir au mieux ses sanglots et les spasmes nerveux de son corps. Fort heureusement l'enfant c'était tût. Elle descendit de la branche juste le temps de dissimuler son petit dans un épais buisson repéré d'en haut. Il dormait paisiblement. Elle ne prit pas le temps de s'attendrir et regagna vite le couvert des arbres. Les hommes étaient proches. Et elle espérait que la cache ferait l'affaire. Trois hommes était presque à porté. Encore un pas...  
« -Stop ! »  

  
L'un d'eux mis un bras en travers de la route de ses compagnons pour les forcer à s'arrêter. Les deux le regardèrent incrédule, alors qu'il scruté la végétation dense autour d'eux. Ils étaient dans l'ombre d'un arbre et malgré sa vision accru dans l'obscurité la femme ne voyait pas le visage de l'homme dissimulé sous une large capuche. Celui-ci leva le visage pour humer l'air et il grogna. Elle tressailli. Ce n'était pas un homme ! Voilà comment les humains avait pu si facilement suivre sa piste malgré ses efforts pour les semer. Les braconniers avaient engager un mercenaire. Un pisteur de surcroît, et parmi les plus redoutable. Un mu-loups... A présent il était trop tard. Elle savait qu'elle ne pouvait pas fuir et elle n'aurait jamais abandonnée son petit. Réfrénant ses envie de fuir, elle se concentra sur le dégoûts que lui inspirait ses hommes. Le loups avait les yeux fixé dans sa direction. Bientôt trois autre hommes les rejoignirent. Il fallait faire vite.  
Une brise l'effleura et le pisteur huma l'air de nouveau. Un sentiment d'horreur s'empara de la jeune mère ! Son nourrisson, il ne fallait pas qu'il s'aperçoive de sa présence ! Laissant sa fureur prendre le dessus, la jeune halfine se jeta sur le groupe. En une seconde décisive la rage avait pris le dessus. Son instinct animal prenant le contrôle sur son esprit. Décuplant sa force et sa vigueur négligeant le danger elle fut atteinte d'une balle pendant son assaut mais elle en ignora la douleur. Elle déchiquetait déjà la gorge du premier homme à sa porté de ses crocs acérés. Sa mutation avait pris à peine quelques secondes. Elle avait doublé, voir même triplé de volume. Ses formes n'avaient plus rien de comparable à la morphologie humaine. Sa musculature s'était sur-développé. Ses avant bras toucher désormais le sol, ils étaient pourvu de griffe démesuré plus semblable à des poignards. D'un coup de patte elle fracassa le crâne d'un second, éventrant au passage un troisième qui se tenait trop près. Elle n'avait plus conscience d'elle même. Son corps luttait de lui même. Alléché par l'odeur du sang, elle mis encore plus d'entrain à effectuer ce carnage. D'autres hommes arrivaient en renforts malgré leur nombre, ils étaient incapable de prendre le dessus. Peut-importe leur nombre. Elle les tuerait un par un et se délecterait de leur chair !  

  
Un piaillement la fit sursauté. Suivit d'un petit feulement furibond. Son instinct maternelle repris le dessus. Soudain elle se souvient qui elle était, où elle était... et qui poussé ses petit cris rageur.  
« - Mon bébé ! »  

  
Elle fit brusquement volte face. Le traqueur avait extirpé l'enfant de sa cache. Réveillé et prisonnier, celui-ci pesté et se débâté dans le vide. Le Loups qui le tenait à bout de bras tendu en direction de la mère, explosa d'un rire malsain.  
Elle avait retrouvé sa taille et sa forme originelle. Néanmoins, elle réussi à trouver au fond d'elle des force qu'elle ne se soupçonnait pas. Elle s'apprêtait à un ultime assaut. Puis le froid, elle était frigorifiée. S'ensuivit une douleur intense. Un liquide coulait dans son dos. Elle tomba sur les genoux. Ses yeux désormais vitreux toujours fixait dans la direction où était son petit. Un dernier souffle lui échappa, avant de sombrer dans le néant.  
« -Naya... »  

  
* * *  
« - Enfin réveillée boule de poil ! »  


A suivre.... (ou pas lol)


Revenir en haut
Glyfos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2010
Messages: 259
Localisation: Cagnes sur me

MessagePosté le: Sam 1 Jan - 20:43 (2011)    Sujet du message: Créativité Répondre en citant

J'ai du me faire violence pour tout lire malgré les fuates de conjugaisons et les petites erreurs de contexte^^
Mao sinon à part ça c'est vraiment pas mal  Okay


Revenir en haut
Glyfos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2010
Messages: 259
Localisation: Cagnes sur me

MessagePosté le: Sam 1 Jan - 21:01 (2011)    Sujet du message: Créativité Répondre en citant

Dreamers a écrit:
Bon bah pour faire patienter tout le monde je vais mettre un extrait d'une des nombreuses histoire que j'ai en cours alors.... mais vraiment parce que j'ai pas le choix lol

Ce n'est qu'un extrait et j'ai encore des retouche a faire sur pas mal de truc mais bon vous aurez un aperçu d'un de mes mondes a moi ^^'

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } -->
* * *  
 
  
 
La peur. Une jeune femme halfine courrait sans se retournait à travers la jungle. Sa célérité était surprenante. Sur son dos un enfant brayer. Il était solidement harnaché sur le dos de la femme pour ne pas être perdu dans cette course effrénée. Elle ignorait les cris du bambin, se concentrant sur sa fuite. Dans cette végétation un faux pas aurait pus s'avérer mortelle. L'exercice s'avérait d'autant plus dur que des larmes brouillaient sa vision. Néanmoins rien n'aurait sût l'arrêter. Elle luttait pour sa vie mais plus encore celle de l'enfant.  
 
D'un bond sauta sur l'un des arbres au-dessus d'elle. Continuait sa route de branches en branches s'avèrerait plus sûr. Les fourrés étaient traîtres et dans cette parti  de la jungle les sables mouvant étaient nombreux. A bout de souffle elle s'arrêta. Devant elle se tenait un profond ravin. L'autre rive était trop loin pour espérait la rejoindre. Il lui fallait trouver une autre issu et vite ! Affolé elle tournait la tête en tout sens. Les larmes coulèrent de plus belle. Elle se sentait acculé. Elle arrivait à discerner les torches de ses poursuivants ! Ils étaient bien trop près. Maudit soit les hommes ! Il n'y avait aucune échappatoire. Il ne restait plus qu'une chose à faire.  
 
  
 
La jeune mère n'était pas une combattante. Elle était née dans une tribut pacifiste qui commercer de temps à autre avec certaines communautés humaines voisines de leur jungle. Ils avaient refusé de céder à la rage. De se laisser aller à la furie qui donnait une si mauvaise image d'eux au peuplade alentour. Il avait atteint un contrôle hors du commun pour leur espèce.  
 
Ils ne perdirent pas pour autant touts les atouts de leur race. Ils gardèrent une célérité, une habilité, et une force hors du norme, néanmoins rien de comparable à ce que leur pouvoir leurs aurait permis s'ils avaient laissé libre court à la bête tapis en eux. Leur maîtrise leur avaient aussi donné une plus longue longévité. Mais se soir ils étaient tous morts. Tous sauf une jeune mère et son petit. Des braconniers avaient pénétré le village tué les anciens, les enfants, les femmes et les hommes faisant peut de prisonnier. Les halfines avaient peut résister armé le plus souvent du bout de bois, du balais, ou de la branche qui était à porté de mains. Ils n'avaient pu rivalisé au armes a feu de leur agresseurs. Ils avaient était pris par surprise, le village avaient était encerclé par un mur de feu. Les hommes en surnombre ne leur avaient laissé aucune chance.  
 
Seul une femme avait échappé au massacre. Parti à la rivière avec son petit elle avait été alerté par le feu. Affolé, elle s'était empresser de revenir au village. Jamais elle ne se serait attendu à la scène qui s'y déroulait. Elle avait retenue un gémissement d'impuissance et la nausée qui l'accompagnait. Elle voulait fuir mais la force lui manquait. Elle était en état de choc. Elle aurait pu rester la est, peut-être même échapper au massacre sans bouger. En restant dissimuler dans le fourré si les dieux n'en avaient pas décidé autrement. Devant elle un nouveau drame se jouait.    
 
Au centre de se tableau, un nouvel acte dramatique commença. Un jeune halfine qui lui tournait le dos était encerclé par deux braconniers. Ceux-ci plus joueur avaient rengainé leur fusil pour s'amuser un peu. Dans leur main ils tenaient une machette. L'halfine quand a lui s'agrippait désespérément à une branche morte. Il aurait pris une brindille qu'il n'aurait pas eut l'air plus démunie face au deux hommes. Celui dans son dos fit un pas en avant. Averti par son ouï plus fine que celle des homme il se retourna pour faire face à son assaillant  
 
La jeune femme ne put retenir le hurlement de désespoir qui l'avait assailli. L'homme en laissa tombé son bout de bois avant de sentir une douleur froide dans son dos. Il s'agissait de son compagnon... Elle venait d'assister au meurtre du père de son enfant. Depuis lors les larmes n'avaient plus cesser de couler. Son cris avait réveillé en sursaut l'enfant dans son dos, des lors il ne pût s'empêcher de pleurer. Les deux braconniers alerté de leurs présences avaient alerté leurs camarades. Ils en avaient déjà fini avec le village de toute manière. Et rien n'aurait sût plus les satisfaire que l'idée d'une nouvelle chasse.  
 
  
 
Ils seraient bientôt là. Elle espérait bénéficier de l'effet de surprise et chercha à contenir au mieux ses sanglots et les spasmes nerveux de son corps. Fort heureusement l'enfant c'était tût. Elle descendit de la branche juste le temps de dissimuler son petit dans un épais buisson repéré d'en haut. Il dormait paisiblement. Elle ne prit pas le temps de s'attendrir et regagna vite le couvert des arbres. Les hommes étaient proches. Et elle espérait que la cache ferait l'affaire. Trois hommes était presque à porté. Encore un pas...  
 
« -Stop ! »  
 
  
 
L'un d'eux mis un bras en travers de la route de ses compagnons pour les forcer à s'arrêter. Les deux le regardèrent incrédule, alors qu'il scruté la végétation dense autour d'eux. Ils étaient dans l'ombre d'un arbre et malgré sa vision accru dans l'obscurité la femme ne voyait pas le visage de l'homme dissimulé sous une large capuche. Celui-ci leva le visage pour humer l'air et il grogna. Elle tressailli. Ce n'était pas un homme ! Voilà comment les humains avait pu si facilement suivre sa piste malgré ses efforts pour les semer. Les braconniers avaient engager un mercenaire. Un pisteur de surcroît, et parmi les plus redoutable. Un mu-loups... A présent il était trop tard. Elle savait qu'elle ne pouvait pas fuir et elle n'aurait jamais abandonnée son petit. Réfrénant ses envie de fuir, elle se concentra sur le dégoûts que lui inspirait ses hommes. Le loups avait les yeux fixé dans sa direction. Bientôt trois autre hommes les rejoignirent. Il fallait faire vite.  
 
Une brise l'effleura et le pisteur huma l'air de nouveau. Un sentiment d'horreur s'empara de la jeune mère ! Son nourrisson, il ne fallait pas qu'il s'aperçoive de sa présence ! Laissant sa fureur prendre le dessus, la jeune halfine se jeta sur le groupe. En une seconde décisive la rage avait pris le dessus. Son instinct animal prenant le contrôle sur son esprit. Décuplant sa force et sa vigueur négligeant le danger elle fut atteinte d'une balle pendant son assaut mais elle en ignora la douleur. Elle déchiquetait déjà la gorge du premier homme à sa porté de ses crocs acérés. Sa mutation avait pris à peine quelques secondes. Elle avait doublé, voir même triplé de volume. Ses formes n'avaient plus rien de comparable à la morphologie humaine. Sa musculature s'était sur-développé. Ses avant bras toucher désormais le sol, ils étaient pourvu de griffe démesuré plus semblable à des poignards. D'un coup de patte elle fracassa le crâne d'un second, éventrant au passage un troisième qui se tenait trop près. Elle n'avait plus conscience d'elle même. Son corps luttait de lui même. Alléché par l'odeur du sang, elle mis encore plus d'entrain à effectuer ce carnage. D'autres hommes arrivaient en renforts malgré leur nombre, ils étaient incapable de prendre le dessus. Peut-importe leur nombre. Elle les tuerait un par un et se délecterait de leur chair !  
 
  
 
Un piaillement la fit sursauté. Suivit d'un petit feulement furibond. Son instinct maternelle repris le dessus. Soudain elle se souvient qui elle était, où elle était... et qui poussé ses petit cris rageur.  
 
« - Mon bébé ! »  
 
  
 
Elle fit brusquement volte face. Le traqueur avait extirpé l'enfant de sa cache. Réveillé et prisonnier, celui-ci pesté et se débâté dans le vide. Le Loups qui le tenait à bout de bras tendu en direction de la mère, explosa d'un rire malsain.  
 
Elle avait retrouvé sa taille et sa forme originelle. Néanmoins, elle réussi à trouver au fond d'elle des force qu'elle ne se soupçonnait pas. Elle s'apprêtait à un ultime assaut. Puis le froid, elle était frigorifiée. S'ensuivit une douleur intense. Un liquide coulait dans son dos. Elle tomba sur les genoux. Ses yeux désormais vitreux toujours fixait dans la direction où était son petit. Un dernier souffle lui échappa, avant de sombrer dans le néant.  
 
« -Naya... »  
 
  
 
* * *  
 
« - Enfin réveillée boule de poil ! »  
 

A suivre.... (ou pas lol)


Bon alors tout ce que j'ai souligné et mis en gras, c'est les fautes d'orthographe et de conjugaisons, ainsi que les incohérences:


Un jeune halfine qui lui tournait le dos... Comment peut-il être jeune alors qu'il a déjà un enfant (eh be il est précoce^^)


L'homme en laissa tombé son bout de bois... C'est pas un homme, c'est un halfline (enfin d'après ce que j'ai compris^^)


Après le mec tu l'appelle mu-loups et après n juste loups (et oui je suis chiant^^)


Ses formes n'avaient plus rien de comparable à la morphologie humaine. Evidemment c'est une halfline^^




Revenir en haut
Dreamers
Membres de la guilde :D

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2010
Messages: 62
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 2 Jan - 01:15 (2011)    Sujet du message: Créativité Répondre en citant

J'ai pris la première version que j'ai trouver a l'arrache sans relire j'avoue ^^' mes potes m'attendais déjà en bas de chez moi depuis 10min lol


Puis si tu reprends tout qu'est ce que je fais je fais plus rien nah !! :p


Moi j'ai même pas fait tout pleins de commentaire sur ton histoire ^^' lol . Non puis je sais qu'il y a des truc qui vont pas j'en ai lu un bout a une pote l'autre soir et il y a pas mal de truc que j'avais en tête de reprendre. A la base j'ai commencé ce truc il y a quelques années mais j'écris très irrégulièrement :s


Bref m'en fois je mets plus rien lol


Revenir en haut
Glyfos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2010
Messages: 259
Localisation: Cagnes sur me

MessagePosté le: Dim 2 Jan - 01:38 (2011)    Sujet du message: Créativité Répondre en citant

Non c'est juste les inversions d é et ait et er ca fait zarb

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:00 (2018)    Sujet du message: Créativité

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bonjour et bienvenue sur le forum de la guilde Angelle :) Index du Forum -> Flood -> Créativité Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com